Humeur

Recovery

26 février 2020

J’attends, sagement, que ça passe.
Que tu t’effaces de mon esprit, définitivement. C’est long, si long… Les mois défilent, bientôt Mai reviendra… Un an. Je ne me comprends plus. Aucun autre ne t’efface alors que je n’ai JAMAIS compté pour toi, jamais. Le cœur a clairement ses raisons que la raison ignore. C’est d’un pathétique, pendant que tu files le parfait amour dans les bras de ton ex. Deux ridicules petits mois « d’aventure » sans valeur et quasi un an à t’oublier. Ça m’apprendra à baisser ma garde.
On est mieux seule que mal accompagnée.
Hier soir était le début d’un tout nouveau chapitre de ma vie, et je compte bien ne plus laisser ton souvenir me hanter encore.

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply