Browsing Category

Humeur

Humeur

Introspection

22 août 2019

Je ne suis pas comme eux. Je ne serai jamais aussi à l’aise qu’eux en société.

Voilà un moment maintenant que je m’interroge sur cette facette franchement pas glop de ma personnalité : mon estime de moi. Quasiment inexistante. Quoi de moins attirant qu’une fille qui doute sans cesse d’elle-même ? Pas grand chose, je vous l’accorde. J’ai beau remonter le temps, force est de constater que c’est un fait avéré : je n’ai JAMAIS eu confiance en moi. On pourrait se lancer dans de graaandes analyses psychologiques de mon enfance et de mon passé pour savoir ce qui a bien pu façonner cette bien vilaine image de moi-même, mais franchement à quoi bon ? Les grandes lignes, je les ai. Connaître son origine est certes important pour avancer, mais ça ne fait pas tout, loin de là.

En réalité, il faut que ça change. Parce que je vaux tellement plus que ce que je veux bien me laisser croire (et laisser croire aux autres !). Car il n’y a pas de secret : les autres nous traitent avant tout de la manière dont on se traite soi-même, et de la façon dont on les laisse nous traiter. Pourquoi donc irait-on vous aimer et vous admirer alors que vous êtes en permanence en train d’insinuer que vous n’en valez pas la peine ?? Quand on y réfléchit, ça paraît logique. Sauf que lorsque ces automatismes sont profondément ancrés en vous depuis l’enfance, c’est tout de suite bien moins évident.

Continue Reading…

Humeur

Maman…

30 mars 2016

18 Décembre 2014, 23h10.

Cette date restera à jamais gravée dans mon esprit comme la pire journée de ma vie. Ton départ, Maman. Le jour que je redoutais le plus depuis déjà plus de 8 ans. 8 ans de combat, mais cette foutue maladie a gagné. Je me sens tellement en colère en ce moment…

Continue Reading…

Humeur

Hypersensible

28 mars 2016

Je suis casse-pied. Je prends tout au 1er degré, j’ai du mal à relativiser. J’ai tendance à prendre la moindre remarque comme une attaque. Je rougis au plus insignifiant compliment, je pleure à chaudes larmes quand j’écrase un hérisson en voiture, je sursaute au moindre petit craquement. Je ne dors pas bien, car je ressasse beaucoup de choses au coucher. J’ai toujours la sensation de ne pas être à la hauteur. Je crains qu’on ne m’aime pas, que l’on ne me trouve pas assez compétente. J’ai peur que l’on se lasse de moi. Je ris de bon coeur à des idioties, je stresse à chaque match de tennis de Roland Garros. Je suis capable de pleurer toutes les larmes de mon corps pour quelque chose que j’avais finalement compris de travers. Je me fais une montagne de pas grand chose. J’aime démesurément, je hais parfois tout autant. Continue Reading…